• Il n'en reste aujourd'hui que les ruines laissées par l'offensive nazie du 23 juillet 1944. 

    Le 23 juillet 1944

     Valchevrière fut pourtant au début du XIXème siècle le hameau le plus important de Villard-de-Lans, avant de subir l'exode rural. C'est ici que la Résistance connut l'un des épisodes tragiques de cet été 44. Le 23 à 9 heures, l'armée nazie s'attaque au "donjon", l'un des passages clés pour accéder au sud Vercors (après un premier assaut repoussé la veille). Retranché avec sa section dans ce hameau déserté de ses derniers habitants, le lieutenant Chabal est pris au piège "à un contre vingt". Il envoie un message à Jean Prévost :

    "Nous nous apprêtons à faire "Sidi Brahim".

    Décidé à lutter sans se rendre, il fut touché à 11 heures et, avant de mourir, parvint à faire disparaître le calepin où étaient consignés les noms de ses hommes. Les nazis brûlèrent alors ce qui restait du hameau mais ne touchèrent pas à la chapelle du XIXème siècle toujours debout.

    De ce 23 juillet, certains en réchappèrent malgré tout, dont Marc Riboud (devenu un des plus grands photoreporters du XXème siècle), revenu sur les lieux en 2011. A 88 ans, il se souvenait encore de ce petit coin de forêt où il s'était caché de l'ennemi avant de prendre la fuite.

    (...)

    Un épisode dramatique qui a ravivé la tradition du pèlerinage de Valchevrière.

     

    (Source : Le Dauphiné Libéré du 23 juillet 2014)

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Grenoble et les plaques commémoratives

    1/ Intersection quai Claude Bernard et rue d'Arsonval :

    Grenoble et les plaques commémoratives

    2/ Place Doyen Gosse :

    Grenoble et les plaques commémoratives

    Grenoble et les plaques commémoratives

     3/ Le cours Berriat

    (Siège de la Gestapo, au n° 28.)

    Les lieux de commémoration

    4/ rue de Palanka

    Grenoble et les plaques commémoratives

    =====================================================

    Grenoble et les plaques commémoratives

     5/ La place Pasteur

    (Cf. Les lieux de commémoration)

     Grenoble et les plaques commémoratives

     6/ Parc Mistral

    Grenoble et les plaques commémoratives

    Grenoble et les plaques commémoratives 

     ====================================================

    Grenoble et les plaques commémoratives

    7/ La rue P. Dupont

    Grenoble et les plaques commémoratives

     8/ rue Jean Prévost

    Grenoble et les plaques commémoratives  

     ====================================================

    Grenoble et les plaques commémoratives

    9/ Le parc Michallon :

    Grenoble et les plaques commémoratives

    10/ rue Bizanet :

    (Centre de Documentation Juive Contemporaine)

    Grenoble et les plaques commémoratives

    Grenoble et les plaques commémoratives

     11/ Ecole Bizanet

    Grenoble et les plaques commémoratives

    Grenoble et les plaques commémoratives

    =====================================================

    Grenoble et les plaques commémoratives 

    12/ Intersection place de Vedun et rue Cornélie-Gémond

    Grenoble et les plaques commémoratives

     

     (A suivre...)

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Merci à Jean-Philippe Beaucher de m'avoir autorisé à publier sa vidéo relative à la commémoration du 70ème anniversaire du 11 novembre 1943.

     

     

     

    Si l'Homme avance.
    Nos pas. Devant nous nos pas.
    J'avance.

    1er couplet (Choeur d'enfants, groupe 1)

    Dis-moi, on me parle d'un temps où certains enfants ne jouaient pas.
    Dis-moi, on me parle d'avant, et moi cet avant-là, je ne le connais pas.
    J'ai peur, j'ai peur de tous ces mots,
    J'ai peur de ces photos, 
    De ces soldats qui marchent au pas.
    Dis-moi, promets-moi maintenant, que le sang de ce temps ne reviendra pas.

    2ème couplet (Choeur d'enfants, groupe 2 en voix principale + groupe 1 et choeur d'adultes)

    Je viens, je viens de ces terres là, de là où l'on a froid, où l'on n'a pas le choix.
    Je vis, je meurs dans ce monde-là, dans le même temps que toi, dans les mêmes droits.
    Pardon. Pardonne-moi de blesser
    Tes pages d'actualités.
    Puisque chez toi vous le pouvez, 
    Dis-leur, dis-leur que sont tuées, avant que je sois né,
    Mes Libertés.

    3ème couplet (Les deux groupes d'enfants)

    On est tous des enfants, emportés par ces vents, qui perdent les gens.
    Puissants, nous grandirons, vivants, et laissez-nous le temps pour un présent
    Où l'homme avance.

    Postlude (Choeur d'enfants + choeur d'adultes)

    Si l'homme avance / Où l'homme avance
    Nos pas. Devant nous nos pas.
    J'avance.

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Ce lundi 11 novembre 2013 a eu lieu la commémoration du 11 novembre 1943. Petit rappel : ce jour-là, environ un millier d'habitants viennent fêter les 25 ans de la victoire de 1918, devant le monument des Diables Bleus. Des soldats allemands et des miliciens français les encerclent place Pasteur, et 368 d'entre eux sont arrêtés, puis déportés à Compiègne, puis en Allemagne.

    Commémoration du 11 novembre 1943, à Grenoble (place Pasteur)

    Le monument des Diables Bleus :

    Commémoration du 11 novembre 1943, à Grenoble (place Pasteur)

     

    En compagnie de Michel Destot, Député-Maire de Grenoble, M. Renaud Prat, Président de l'Office Nationale des Anciens Combattants, a présenté la nouvelle plaque commémorative.

    L'ancienne plaque :

    Commémoration du 11 novembre 1943, à Grenoble (place Pasteur)

     La nouvelle plaque :

    Commémoration du 11 novembre 1943, à Grenoble (place Pasteur)

     

    Les enfants des écoles de Grenoble ont interprété :

    • Si l'homme avance,
    • La Marseillaise.

    Tandis qu'une chorale d'adultes a interprété :

    • Le chant des partisans,
    • Le chant des marais.

    La commémoration s'est ensuite poursuivie au parc Mistral, devant le monument des Diables Bleus.

    Yahoo!

    2 commentaires
  • Le Conseil Général de l'Isère, la Ville de Grenoble, diverses communes iséroises ainsi que de multiples associations d'anciens combattants ont organisé des manifestations commémorant l'automne 1943, date cruciale dans le département.

    Le lundi 11 novembre (à 10h15) a eu lieu la commémoration annuelle des arrestations et des déportations consécutives à la manifestation du 11 novembre 1943. Celle-ci se tenait place Pasteur, à Grenoble (cf. article plus haut).

    Les commémorations du mois de novembre

    Le lundi 25 novembre (à 11h) a eu lieu la commémoration annuelle de la "Saint-Barthélémy grenobloise", place de la Résistance à Grenoble.

    Le même jour, à 18h, l'exposition "Automne 43 : Résistance et oppression" a été inaugurée au Musée de la Résistance et de la Déportation.

    Le vendredi 29 novembre (à 10h30), les 70 ans de la mort du Docteur Valois ont été commémorés (toujours place de la Résistance) au mur du souvenir.

    Les commémorations du mois de novembre

    Le même jour, à 11h30, auront lieu la présentation de l'ouvrage "Gaston Valois, la République à en mourir", ainsi que la projection du film "la Saint-Barthélémy grenobloise. La traque de la Résistance", au Palais du Parlement.

    En janvier 2014 sera lancée la version itinérante de l'exposition "Automne 43", à la médiathèque de Saint-Marcellin.

    Les commémorations du mois de novembre 2013

     

    Yahoo!

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique