• Grenoble est libérée ! Les premiers Américains

    Directeur du Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère, Olivier Cogne est formel : "Les premiers Américains à entrer dans Grenoble furent ceux du 143ème Régiment d'infanterie de la 36ème Division, commandée par le colonel Paul Adams, qui avait établi son quartier général à l'auberge Napoléon, rue Montorge. Ce n'est qu'ensuite que la relève a été assurée par les hommes de Philip Johnson, du 179ème Régiment de la 45ème Division, qui sont arrivés le 23 août."

    [1] L'auberge Napoléon en 2014 (rue Montorge) :

    Grenoble est libérée ! Les premiers Américains 

    [2] Plaque à la mémoire de Philip Johnson (parvis des Droits de l'Homme, au Jardin de Ville) :

    Grenoble est libérée ! Les premiers Américains

     

    En revanche, tout le monde a oublié - ou presque... - l'arbre planté le 28 août 1976 par la Royal Air Force Escaping Society dans le parc Albert-Michallon qui, jeune chirurgien gaulliste du maquis du Grésivaudan, allait opérer les aviateurs anglais abattus ou réfugiés dans la région.

    Albert Michallon (Buridan) fut ensuite élu maire en 1958, et décrocha, à Innsbrück (Autriche), les Jeux Olympiques de 1968.

    [3] L'arbre du parc Albert-Michallon :

    Grenoble est libérée ! Les premiers Américains

    Grenoble est libérée ! Les premiers Américains

    Grenoble est libérée ! Les premiers Américains

     

    (Source : article du Dauphiné Libéré du jeudi 21 août 2014)

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Les 21 et 22 août 2014 eut lieu la commémoration du 70ème anniversaire de la libération de Grenoble.

    Afin de fêter cet évènement, un défilé de véhicules anciens et de militaires en tenues d'époque est parti du Jardin de Ville pour arriver au Parc Paul-Mistral.

    Voici quelques photos prises sur le boulevard Maréchal-Lyautey et au parc Paul-Mistral :

     

    Ci dessous : une Citroën Chausson.

     Un camp de base américain était installé au parc Paul-Mistral (au fond, à gauche : la mairie de Grenoble : à droite : la tour Perret)

     

     

     

     

     

    Yahoo!

    3 commentaires
  • Les 21 et 22 août 2014 eut lieu la commémoration du 70ème anniversaire de la libération de Grenoble.

    Afin de fêter cet évènement, un défilé de véhicules anciens et de militaires en tenue d'époque eut lieu est parti du Jardin de Ville pour arriver au Parc Paul-Mistral.

    Voici quelques photos prises au Jardin de Ville et place de Gordes :

     

     

    Yahoo!

    5 commentaires
  • Une blogueuse fidèle de mon blog vient de me taguer : je vais donc répondre à un questionnaire sur les vacances :).

    1) Cite une activité-plaisir/détente que tu as faite en juillet 

    La sieste.

    2) Cite une activité-plaisir/détente que tu vas faire en août

    Des photos.

    3) Ajoute une photo d'un endroit qui t'est cher, que tu trouves joli, une vue que tu aimerais partager avec les autres

     

    Parenthèse estivale

    Le sommet Tour de Belém, à Lisbonne : une vue magnifique sur l'océan, et sur l'Histoire : les grandes découvertes.

    4) Combien de jours as-tu tenu sans travailler en juillet ?

    Une semaine : celle durant laquelle je suis parti découvrir Berlin.

    5) La chanson de l'été, pour toi, c'est quoi ? (un p'tit clip ?)

     

    6)Trouve 8 mots (nature indifférente) qui commencent chacun par l'une des lettres du mot VACANCES et qui illustrent ton été

    Voir ailleurs

    Allemagne

    Changer de travail

    Abcd :)

    Ne pas nager pour cause de piscine fermée

    Compter les jours avant de reprendre

    Ecole Primaire en perspective

    Soleil peu présent

    7) Et ce mois d'août, tu le vois comment ?

    Que je me remette dans le bain, et que je redécouvre les joies de préparer des interventions en classe.

     

    Yahoo!

    3 commentaires
  • Il n'en reste aujourd'hui que les ruines laissées par l'offensive nazie du 23 juillet 1944. 

    Le 23 juillet 1944

     Valchevrière fut pourtant au début du XIXème siècle le hameau le plus important de Villard-de-Lans, avant de subir l'exode rural. C'est ici que la Résistance connut l'un des épisodes tragiques de cet été 44. Le 23 à 9 heures, l'armée nazie s'attaque au "donjon", l'un des passages clés pour accéder au sud Vercors (après un premier assaut repoussé la veille). Retranché avec sa section dans ce hameau déserté de ses derniers habitants, le lieutenant Chabal est pris au piège "à un contre vingt". Il envoie un message à Jean Prévost :

    "Nous nous apprêtons à faire "Sidi Brahim".

    Décidé à lutter sans se rendre, il fut touché à 11 heures et, avant de mourir, parvint à faire disparaître le calepin où étaient consignés les noms de ses hommes. Les nazis brûlèrent alors ce qui restait du hameau mais ne touchèrent pas à la chapelle du XIXème siècle toujours debout.

    De ce 23 juillet, certains en réchappèrent malgré tout, dont Marc Riboud (devenu un des plus grands photoreporters du XXème siècle), revenu sur les lieux en 2011. A 88 ans, il se souvenait encore de ce petit coin de forêt où il s'était caché de l'ennemi avant de prendre la fuite.

    (...)

    Un épisode dramatique qui a ravivé la tradition du pèlerinage de Valchevrière.

     

    (Source : Le Dauphiné Libéré du 23 juillet 2014)

    Yahoo!

    votre commentaire