• Les lieux de commémoration

    1/ le monument d'Emile Gilioli

    Hommage aux 398 Grenoblois déportés par les Allemands lors de la manifestation du 11 novembre 1943.

    2/ Le café de la Rotonde

    Août 1941 : cinq hommes d'idées socialistes se réunissent au Café de la Rotonde : Aimé Pupin (le propriétaire du café), Eugène Chavant (ancien maire de Saint-Martin d'Hères), Paul Deshières (employé aux chemins de fer), Eugène Féraffiat (garagiste) et Léon Martin (ancien maire de Grenoble). Ils veulent réorganiser la SFIO en organisme de Résistance.

    Les lieux de commémoration

     3/ La Caserne de Bonne 

    Les lieux de commémoration 

    4/ La place Pasteur

    Le 11 novembre 1943 : rafle d'un millier de personnes, dont plus de 400 furent déportées.

    Le 5 novembre 1944 : le général De Gaulle remet devant une foule considérable la médaille de l'Ordre de la Libération à Frédéric Lafleur, maire de Grenoble : la ville devient l'une des cinq communes françaises à recevoir cette médaille.

    Les lieux de commémoration

     5/ Le monument Chavant 

    Les lieux de commémoration

    Les lieux de commémoration 

    6/ Place de la Résistance

    14 novembre 1943 : explosion du polygone d'artillerie.

    26 août 1944 : deux charniers sont découverts quatre jours après l'évacuation des troupes allemandes de Grenoble (48 cadavres).

    Les lieux de commémoration

    Les lieux de commémoration

    Les lieux de commémoration

    Les lieux de commémoration 

     

     

     

     

    (Source : LE VERCORS ET LA ZONE LIBRE DE L'ALTO TORTONESE : Récits, mémoire, histoire -  Anna Balzarro) 

     

     

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :